ACTUALITESinternationalOn en parle

Mali: l’opposition dénonce les «fins inavouées» des autorités avec l’incarcération de dix cadres politiques

Au Mali, les parties signataires de la Déclaration du 31 mars dénoncent dans un communiqué les « fins inavouées » des autorités de transition. Ce regroupement, qui rassemble la quasi-totalité des partis politiques pour le retour à l’ordre constitutionnel, réagit au placement sous mandat de dépôt le 24 juin de dix de ses membres. Ils sont accusés par la justice, notamment, d’« opposition à l’exercice de l’autorité légitime » portant « atteinte à l’ordre public » et resteront en prison pour la suite de la procédure. Une décision jugée « injuste » par ces formations politiques.

Laisser un commentaire