A L uneACTUALITESOn en parle

EDITION 2024 DES ASSISES DE L’ENTREPRENARIAT : La Cnp promeut l’attractivité de la destination Sénégal

Le patronat en conclave pour discuter des goulots d’étranglement du secteur privé. En perspectives de ces assises de l’entreprenariat, Baidy Agne et ses camarades étaient hier en conférence de presse.

Une nouvelle ère. Un agenda et un contexte particuliers. De nouvelles autorités publiques. De nouveaux défis. Un partenariat pu‐ blic‐privé accru. Un contenu local basé sur le pétrole et le gaz à étendre sur d’autres secteurs d’activités. L’édition 2024 des Assises de l’entreprenariat du Conseil national du patronat (Cnp) prévue les 27 et 28 juin courant, a un élan particulier. En effet, tenue au lendemain d’une Présidentielle et au moment où les nouvelles autorités tentent le tout pour tout pour lutter contre le renchérisse‐ ment des prix des denrées de premières nécessité, le Cnp trouve l’occasion de poser sur la table du gouvernement, les questions qui se présentent avec acuité. Présidant hier, la rencontre avec la presse en prélude de cet événement, Baidy Agne a déclaré que plus que jamais, c’est le moment de pro‐ mouvoir l’attractivité de la destination Sénégal avec à la clé, la création d’emplois des‐ centes dans un contexte de production du pétrole et du gaz.

«Tous les pays de l’Union économie et monétaire ouest‐ Africaine (Uemoa) et sa com‐ mission ainsi que la Banque oues‐africaine de développe‐ ment (Boad) ont confirmé leur présence à ce salon», a‐t‐il annoncé. En effet, pour la pre‐ mière fois, l’événement qui se veut désormais international avec des conférences et des pa‐ nels sur plusieurs aspects de développement économique, va se tenir en présentiel et en vir‐ tuel dans les centres d’exposition avec pas moins de 500 visiteurs, 60 stands, 500 entre‐ prises venus des quatre points cardinaux du continent. Selon Pape Madické Diop, patron de Bem et responsable du Pôle excellence‐éducation‐formation professionnelle du Cnp, le panel portant «insertion des jeunes en milieu professionnel», mettra l’accent sur la contribution à la qualification des jeunes et à leur insertion professionnelle, le contrat d’apprentissage, réunir les sociétés d’éducation, les infrastructures et l’Etat.

D’après lui, la validation des ac‐ quis et des d’expériences entre différents acteurs du secteur, plaidera en faveur de l’accroissement des moyens des établissements de formation professionnelle et d’amener le maximum de sénégalais à l’éducation, la formation et l’emploi pour une dignité sociale. Même son de cloche pour Etienne Sarr. En effet, le président de l’Usetta par ailleurs, président de la commission Douane au sein du Cnp, est revenu sur la question de lla fiscalité qui, selon lui, doit se faire de façon «équitable, transparence et moins de contentieux» de la parte de l’Etat en invitant les entreprises à faire preuve de «patriotisme». «Les relation entre l’administration des douanes et entreprises doiventêtre au beau fixe», a‐t‐il suggéré. Pour lui, ces assises du pa‐ tronat permettront de débattre entre autres, de la question la justice sociale au sein des entreprises. «La justice sociale et l’optimisation de la protection en milieu profes‐ sionnel, doit être au cœur des débats dans les entreprises», a conclu Etienne Sarr.

Laisser un commentaire