A L uneACTUALITESOn en parleSociété

DORO GAYE CUEILLI HIER ET PLACÉ EN GARDE À VUE À LA SR : 1,2 milliard empoché pour des baux en toc

Placé en garde à vue hier, l’homme d’affaires revenu de Paris samedi dernier, a proposé un règlement à l’amiable. A Paris depuis plusieurs semaines, le retour à Dakar de Doro Guèye, proche de l’ancien Président de la République, a été mouvementé. Il a été arrêté hier à l’hôtel Terrou‐Bi puis conduit dans les lo‐ caux de la Section de recherches (Sr) de Dakar. A la suite de son audition, il a été placé en garde à vue. Et, cette affaire, ne concerne nullement l’Etat du Sénégal. C’est l’homme d’affaires Zakiloulahi Sow, agissant pour le compte d’investisseurs sénéga‐ lais et étrangers, qui a porté plainte contre Doro Gaye depuis plusieurs mois. Mais le dos‐ sier dormait dans les tiroirs. En effet, Doro Gaye avait vendu à ces derniers des baux, sur le site l’ancien aéroport Lss, pour la somme d’1,2 milliard de Fcfa. Ces baux se sont révélés être en toc. Pressé de rembourser les sommes encaissées, Doro Gaye avait remis aux plaignants des chèques revenus sans provisions. Face aux gendarmes hier, Doro Gaye s’est défaussé sur… Macky Sall. Selon lui, l’ancien Président de la République lui avait donné ces «baux» afin qu’il les vende pour financer certaines «missions » qu’ils lui confiées. Aussi, Doro Gaye affirme qu’après les notifications, il aurait retourné les dossiers à l’ancien Président pour finaliser la procédure mais qui aurait calé à son niveau. «Il désignait des personnes et me demandait de leur remettre des mon‐ tants », a‐t‐il dit. Les faits constats, Doro Gaye a proposé un règlement à l’amiable à l’avocat des plaignants. Les deux parties avaient dé‐ buté des tractations hier. La journée de ce mardi sera déterminante

Laisser un commentaire